Temps de lecture : 2 min.

15 décembre 2022

Nous avons appris hier qu’Hanène Romdhane n’était plus cheffe de la MIVILUDES.

Autant dire que nous en sommes profondément désolés.

Après 2 ans d’errance et sans gouvernail, malgré son déclassement et sa mise sous tutelle du CIPDR, la avait finalement connu un renouveau accompagné d’une action de terrain très déterminée sous l’impulsion d’Hanène Romdhane. Elle s’était attachée à exploiter toutes les forces disponibles pour mener à bien sa mission, et en particulier celles des associations en province ce qui était novateur. Nous voici revenus au point de départ.

C’était décidément une très mauvaise idée d’extraire la des services du Premier Ministre pour la mettre dans un placard au ministère de l’Intérieur.

A l’instar de la qui a reçu 33% de saisines de plus que l’année précédente, les associations de terrain comme la nôtre, sont débordées par les demandes d’aide et d’information du grand public. L’épidémie de Covid, puis les bruits de guerre à l’est en ont été des éléments favorisants.

Et, voici que la Miviludes, c’est à dire tout le service, retourne en période d’instabilité alors que nous avons besoin plus que jamais de son accompagnement sur les affaires les plus difficiles en raison de son très haut niveau de compétences professionnelles.

Par exemple, Hanène Romdhane, docteur en droit, magistrate expérimentée, n’a jamais rechigné à nous offrir en prime ses conseils personnalisés sur des dossiers de terrain très complexes qu’il nous fallait traiter.

Ses prises de positions courageuses contre certaines dérives sectaires, nous ont bien servi aussi, il faut l’avouer.

Nous ne connaissons pas grand-chose des tenants et aboutissants de cette affaire, mais quel gâchis, pour nous et surtout pour nos concitoyens confrontés au phénomène sectaire !

Les groupes sectaires et de toutes sortes peuvent sabler le champagne, ils auront droit à une accalmie de l’opposition, voire pire. Tout dépendra des décisions politiques qui suivront.

Le président du

www.gemppi.org

Partagez cet article :